Comment savoir si elle vous ment

Comment savoir si elle vous ment

Vous allez, dans cet article, comprendre comment repérer des signaux dans un cas bien particulier : le mensonge. Cela vous sera très utile dans toute

Comment gérer l’hypercritique féminine?
Comment vous faire désirer
Comment poser les bases d’une bonne relation

Vous allez, dans cet article, comprendre comment repérer des signaux dans un cas bien particulier : le mensonge. Cela vous sera très utile dans toute relation à court ou long terme, pour démasquer les petits et gros mensonges.

Les signaux du mensonge

Elle vous raconte qu’elle a été élevée jusqu’à ses quinze ans en Tasmanie par des chimpanzés tachetés, et vous acquiescez d’un air grave et admiratif ? 

Il se peut qu’elle s’adresse simplement au pigeon qui sommeille en vous, mais pour en être sûr, il vous suffit de l’observer. 
En règle générale, au moment même de dire un mensonge, elle sera prise d’un certain malaise, qui se traduira par de nombreux signaux corporels.

ATTENTION : ces éléments sont à prendre dans leur ensemble. Individuellement, ils ne sont pas synonymes de mensonge. En revanche, si vous parvenez à en repérer plusieurs, posez-vous des questions… 

L’autocontact

Lorsqu’elle vous parle, il est normal qu’elle se touche de temps à autre le visage ou les mains. Mais lorsqu’elle mentira, elle aura besoin de se rassurer et les gestes d’autocontact se multiplieront. Le plus courant étant le geste de la main qui touche le nez ou la bouche. 

Le corps

Le corps est normalement stable, avec un point d’appui fixe. Lors d’un mensonge, elle se trémoussera pour cacher son malaise, gigotera, ou aura besoin de se rassurer en touchant un objet en permanence : stylo, verre, élastique. 

Les mains 

Faites très attention au mouvement de ses mains. Lors d’un mensonge, elle aura tendance à les cacher (sous la table, dans ses poches, dans ses cheveux). Elle fera peu de gestes pour accompagner son discours. Le mensonge accélérant la pression sanguine, et donc la transpiration, repérez aussi les mains moites ou les discrets essuyages sur son pantalon. Des mains fixes sur la table, ou tremblantes peuvent aussi être un signe. 

Le regard

Les yeux sont un très bon révélateur du mensonge. Si elle regarde vers sa droite (et donc votre gauche) elle est dans le domaine de l’imaginaire. Il est donc très probable que ce qu’elle vous raconte n’existe qu’au moment même où elle le dit. 

En revanche si elle regarde vers sa gauche (votre droite) elle fait appel à sa mémoire, et dit donc la vérité 
ATTENTION : ces sens seront inversés pour les gauchères !!! 
De même un regard fuyant traduit un malaise, ce qui est anormal si c’est elle qui vous parle. 

Le visage

Il est très difficile de masquer les signaux du mensonge sur le visage, même pour les diplômés en mythomanie. 
Lors d’un mensonge, le cœur et la respiration s’accélèrent, cela se traduira par des rougeurs sur le visage, des tics (muscles du visage qui se contractent légèrement), des clignements des yeux, des déglutitions fréquentes. 

Comment la démasquer ?

Face à elle dans un café, vous sentez qu’elle vous ment, mais comment réagir? Ne lui dites pas d’entrée de jeu que vous ne la croyez pas, elle risquerait de réagir très mal, et de plus vous pourriez vous être trompé. Il existe plusieurs techniques pour l’amener à se trahir elle-même 

Si elle vient d’inventer son mensonge, il vous sera assez facile de la piéger, mais si il s’agit d’une histoire bien préparée à l’avance, il vous faudra être beaucoup plus malin qu’elle, voici les différentes possibilités qui s’offrent à vous 

Le flagrant délit

Elle vous raconte avoir passé le weekend avec sa copine Julie à la campagne, mais pas de chance, vous avez croisé la dite amie en plein shopping samedi après midi. Dans ce cas, pas d’hésitation, demandez des explications.

Les détails

Si elle vient d’inventer son mensonge, il vous suffira de gratter un peu pour trouver le faille Pour cela, demandez des détails, des précisions. Si elle ment, elle essaiera de changer de sujet, ou finira par être incohérente. 

Le bluff

Si vous êtes certain qu’elle vous ment, vous pouvez tenter un coup de bluff. Exemple : elle vous raconte qu’elle a été première de sa promotion à polytechnique en 2000, vous pouvez vous réjouir que le hasard fasse si bien les choses car un de vos amis y était justement en cette année. Si elle ment, elle s’empêtrera dans des explications « heu, non pardon, ça devait être en 1999, heu ce n’était peut-être pas polytechnique ».

L’attente

Au moment de vous mentir, elle se mettra sur la défensive, prête à faire face à vos questions. Jouez donc au grand naïf : « vraiment, une météorite est tombée sur ton portable et tu n’as pas pu m’appeler, quelle malchance… ».

Retenez tout ce qu’elle vous dit, puis changez de sujet. Revenez l’air de rien quelques minutes plus tard sur les propos qui vous semblaient douteux, elle ne se méfiera pas, et risque de se trahir

Dans tous les cas, sachez rester neutre, ne vous montrez pas comme un loup avide de chair fraîche et prêt à lui sauter dessus à la moindre hésitation. Au contraire, souriez, restez très calme, c’est la meilleure façon pour qu’elle baisse la garde. 

ATTENTION : Tous ces conseils sont à consommer avec modération, ne sombrez pas dans la paranoïa, il est toujours préférable de partir du principe que la personne en face de vous est sincère 

Avec tous ces éléments, vous êtes maintenant prêt pour partir à la chasse aux signaux, sachez adapter votre discours en fonction de ce que vous voyez. Tous ces éléments d’analyse sont les mêmes que ceux utilisés par les joueurs professionnels de poker pour deviner la main de leur adversaire, alors pour faire un full aux dames, sachez démasquer les bluffeuses !!!! 

Message plus récent

COMMENTAIRES

WORDPRESS : 0